2019/2020 : Peer Gynt

Le choeur, invité par l’Orchestre Symphonique de Haute Auvergne apportera sa couleur pour différentes scènes de la pièce de théâtre d’Henrik Ibsen mise en musique par Edvard Grieg : d’abord trolls, puis filles du désert, ou voix dans la tête de Peer Gynt.
Un conte musical où, grâce à la musique, prend vie  Peer Gynt, herbe folle déracinée par le vent errant de par le monde à la recherche de lui-même, de la Norvège à l’Afrique, dans une fuite incessante qui finit par le ramener à son point de départ ; au fil de ses aventures surgissent Åse sa mère, la jeune femme en vert, le Roi des Trolls, Anitra l’esclave marocaine, le Fondeur de boutons, et bien sûr Solveig…
Un conte où la musique, omniprésente, enlace, accompagne pas à pas la quête de notre héros. La drôlerie, l’étrangeté, la folie, les émotions, toutes les couleurs de ce chef-d’œuvre littéraire et musical se dévoilent alors avec force, éclat, et sensibilité…

Peer Gynt : Jean François Courbebaisse (baryton) – Solveig : Catherine Agaï
Scénographie : Théâtre Beliashe : Tim Dalton
Direction : Anne Launois

Concerts : Samedi 11 janvier 2020 : 20h30 et Dimanche 12 janvier 2020 : 11h
théâtre d’Aurillac

Calendrier des répétitions


2019/2020 : Misa en Buenos Aires

Une œuvre étrange et magnifique, extraordinaire, d’une extrême tension dramatique, un climax d’opéra de quarante minutes, aux contrastes tranchés, entre les masses vocales et la seule soliste.
Les accents du tango sur le texte latin de la messe…

Créée en 1996, la Misatango de Palmeri aura payé d’un long purgatoire son originalité et sa hardiesse. Mais la bénédiction du Pape François, qui en a fait l’éloge, puis l’engouement du public et des chefs de chœur français ont redonné un souffle au génie du tango de Martin Palmeri.

« Cette oeuvre a été écrite avec l’intention d’offrir à mes choeurs une oeuvre symphonique chorale qui puisse nous rapprocher du répertoire du tango. En effet, en travaillant avec mes choeurs, j’ai constaté à quel point l’interprétation de tangos du répertoire par des chorales est particulièrement difficile et complexe. Cette oeuvre est donc ici un hommage aux choeurs et au tango ainsi qu’à ses créateurs. Mais elle est aussi issue d’une production spontanée, fruit de mon expérience, comme chef de choeur, pianiste et arrangeur de tango. Le fait que, de nos jours, de nombreux choeurs à travers le monde l’interprètent me remplit de bonheur. » Martin Palmeri

Concerts :
Dimanche 17 mai : Après midi : théâtre d’Aurillac (dans le cadre du festival les phonolithes)
Samedi 30 mai et Dimanche 31 mai : concerts dans la région

Calendrier des répétitions


2018/19 : Barocco : Baroque bolivien & Bach

Barocco : du baroque bolivien à Johan Sebastian Bach

Concerts :
Samedi 25 mai 2019 : Concert à l’abbatiale de Conques (12) – 21h
Dimanche 26 mai 2019 : Concert au Sanctuaire de Rocamadour -16h (dans le cadre de l’heure musicale du dimanche)
Vendredi 8 juin 2019 – 20H30 : Eglise Notre Dame aux Neiges d’Aurillac

Une piste de latérite ocre à travers la brousse bolivienne, entre Chaco et forêt amazonienne… Au bout du chemin, quelques maisons autour d’une magnifique église en bois sculpté… Et là, résonne une mélodie jouée au violon : marche harmonique, notes rythmées ou grande vocalise chantée par des voix d’enfants.
Vous venez de rejoindre une des anciennes missions jésuites de la région de Chiquitos où perdure la tradition de jouer les musiques baroques écrites lors de l’évangélisation au XVII et XVIIIème siècle. Les indiens ont gardé cette tradition, en souvenir des missionnaires jésuites italiens ou espagnols qui les ont aidés et sauvés lors des massacres ordonnés par le pape. Il faut préciser que cette évangélisation a été un modèle de partage, notamment grâce à la musique, et que cette réussite a fait très peur aux hautes autorités.
Chaque village a son orchestre et son choeur baroque, réunis dans de magnifiques églises en bois classées au patrimoine mondial de l’humanité.
Une musique enjouée, ensoleillée et vivante… qui se poursuivra par deux cantates de Jean Sebastien Bach

Programme :
Anonyme : Villancico
DOMENICO ZIPOLI : motets et Misa San Ignacio.
Johan Sebastian Bach :
Bach-cantate150
Bach-cantate196

Information sur les Missions De Chiquitos de Bolivie :
Missions jésuites de Bolivie
Site de l’Unesco : patrimoine mondial de l’humanité


Pianiste

Les répétitions du choeur sont accompagnées par un pianiste afin de permettre de construire l’oeuvre et aussi de connaitre l’accompagnement de l’oeuvre.

Ariane Delpuech : Pianiste
Née à Paris, Ariane Delpuech a commencé à étudier le piano à l’âge de sept ans.
Elle étudie ensuite au Conservatoire à Rayonnement département de Gap, au Conservatoire à Rayonnement Régional de Grenoble, Elle passe ensuite son DEM à Aurillac en 2012.
Actuellement, elle prépare un DE au Cefedem de Lyon.
Elle pratique également la peinture.


Technique Vocale

 Le conservatoire offre la possibilité à tous les chanteurs du choeur de suivre un cours de technique vocale par semaine, en petit groupe, et basé sur le répertoire du choeur.
Ces cours sont assuré par :
 Jean-François Courbebaisse : technique vocale

Artiste atypique, Jean-François Courbebaisse débute ses études de chant et de danse à l’ENM d’Aurillac. Poursuivant sa formation au sein des Conservatoires Nationaux de Région de Clermont-Ferrand et de Boulogne-Billancourt dans les Classes d’Isabelle Gioanni et Isabelle Poulenard, il obtient à l’âge de 27 ans un premier prix de chant avec félicitations du jury décerné par Régis OUDOT, membre fondateur de l’ensemble vocal « A Sei Voci », enfin, il se perfectionne auprès de la cantatrice Elisabeth Vidal dans le cadre de l’Académie internationale de musique de Nice. Plus tard, il entame sa formation à la pédagogie du chant à l’Institut d’Enseignement Supérieur de la Musique Europe et Méditerranée, puis la prolonge au Pôle Supérieur d’Enseignement de la Musique d’Île de France. Il enseigne aujourd’hui le chant et la technique vocale au Conservatoire musique et Danse d’Aurillac, ville dont il est originaire.